A LA UNE

Cérémonie du 11 novembre

Cérémonie du 11 novembre à 11h30 au monument aux morts
 

Les écoles


Mirabel disposait dès avant la Révolution au moins d'un service d'instruction assuré périodiquement par un maître itinérant. La communauté engageait pour une durée variable entre la St Michel (29 septembre) et Pentecôte, un "précepteur de la jeunesse", souvent originaire de la montagne "où on dispose, l'hiver, de longs loisirs et où on aime bien l'instruction". La maison curiale de Mirabel construite en 1676, vendue comme bien national en 1792, achetée par un habitant du village et rachetée par la commune est, quelques années plus tard,  aménagée en salle de classe. Elle fonctionne désormais comme école élémentaire et comme salle du conseil municipal. En 1850,le budget communal inscrit 200 F pour le traitement de l'instituteur auxquels s' ajoutent les redevances des familles. En 1848, sur 356 instituteurs Drômois, seuls 93 étaient anciens de l'école normale de Valence.

En 1872, le conseil municipal affecte à l'achat de livres et de cahiers le budget intialement prévu pour le cours d'adultes. En 1868, un projet d'école de filles est rejeté par le conseil municipal parce que trop onéreux. En 1876, une école mixte est organisée aux Berthalais dans les locaux de l'usine Rey où loge l'institutrice. En 1889 les registres signalent l'existence épisodique à Blacons d'une école libre financée par MM.Latune et les vaines tentatives de ces derniers pour qu'elle soit reconnue comme école publique ( lois Jules Ferry ).

Enfin en  1907 mise sur pied d'un programme de construction scolaires en 3 points :

En 1930 ouverture d'une école au Chaylar ( vallée de Charsac) dans la maison Praneuf. Cette école fonctionnera jusqu'en 1966.

En 1977, l'école  des Berthalais devient école maternelle à la place de l'école primaire.