A LA UNE

Cérémonie du 11 novembre

Cérémonie du 11 novembre à 11h30 au monument aux morts
 

Les canaux, l'importance de la gervanne


En 1530, l'évêque de Die autorise les habitants d'Aouste – le territoire d'Aouste commençait sur la rive droite de la Gervanne -à construire un canal partant du pont de Romane et allant se jeter dans la Sye.

Dès 1561, on mentionne le canal des Berthalais sur la rive droite de la Gervanne. Au XVIII° siècle, pour le compte du marquis de Blacons, des Florentins de Crest installent des moulins à papiers actionnés par les eaux de la Gervanne. En 1803, un arrêté organise le partage des eaux du canal -rive gauche-de Blacons pour la papeterie et le canal -rive droite – de l'usine des Berthalais comme suit 3/4 et 1/4. Aux Berthalais, le canal rive droite alimentait l'usine et ainsi qu'une dérivation d'arrosage qui se prolongeait jusqu'au confluent avec la Romane. L'eau utilisée à Blacons doit être rendue au canal d'Aouste par un  canal en bois traversant la Gervanne. Un différend sur le partage des eaux perdure et est réglé par le préfet en 1804. Ce canal en bois semble disparu en 1823.

En 1823 la commune d'Aouste vend aux papeteries Latune  la parcelle de terrain qui servait de déversoir d'eau à la sortie des turbines et sa restitution au canal d'Aouste. La commune de Crest, en 1878, en accord avec les intéressés, construit un barrage en amont du confluent avec la Romane, destiné à alimenter le canal de la rive droite de la  Gervanne et également une prise d'eau de 24 litres-seconde pour son réseau d'eau potable.

En 1905, les papeteries Latune construisent un canal sur la Drôme pour alimenter une turbine électrique située à l'embouchure de la Gervanne. De tous ces aménagements hydrauliques tous fonctionnent encore aujourd'hui sauf  le canal de la Drôme qui est détruit et le canal rive droite en amont des Berthalais qui alimentait les moulinages du hameau, inutilisable actuellement. Le canal de la rive gauche de la Gervanne est toujours en activité et fournit la force motrice pour la centrale électrique du seul bâtiment des papeteries non acheté par la commune mais par un particulier. Le canal le plus ancien, rive droite depuis le confluent avec la Romane, équipé vers son départ d'une turbine pour l'électricité de deux fermes dans les années 1930,  irrigue encore Romezon – où il servait aux moulinages -, Blacons et Aouste et donne un cachet certain au quartier Bellevue. Récemment les deux communes de Mirabel et Blacons et Aouste-sur-Sye essaient d'acquérir la propriété de ce canal pour qu' un  entretien correct maintienne un bon état pérenne.